D’une manière générale, la stratégie harmonisée des interventions sous directives communautaire vise à s’assurer qu’au moins 80% de la population adopte des pratiques favorables à la promotion des comportements sains, à la prévention et à la prise en charge intégrée des maladies (paludisme, infections respiratoire aigues, diarrhées tuberculose, VIH/sida, malnutrition, onchocercoses, maladies évitables par la vaccination, VBG..), y compris la lutte contre la violence et la promotion du planning familial au niveau communautaire, particulièrement dans les régions prioritaires d’intervention.

Il s’agit surtout, de s’assurer qu’au moins 95% de la population à adopter des pratiques familiales essentielles, des mesures de prévention et de prise en charge des maladies les plus fréquentes en communauté ; de tester environ 80% des cas présumés de paludisme dans la communauté par les tests de diagnostic rapide, dans les 24h suivant l’apparition de symptômes.

De la même manière, cette stratégie envisage de traiter correctement 100% des cas de paludisme simple confirmés dans les 24 heures suivant l’apparition des symptômes avec les ACT dans la communauté ; et de traiter au moins 80% des cas d’infections respiratoires aigües dans la communauté avec l’Amoxicilline, ainsi que 80% des cas de diarrhée simple dans la communauté avec du SRO et zinc.

Par ailleurs, il sera nécessaire de Dépister au moins 80% des cas de malnutrition dans la communauté et de Sensibiliser au moins 80% de la population à adopter les pratiques familiales essentielles à la prise en charge de la tuberculose et retrouver au moins 80% des perdus de vu.

Bien plus, il faudra Sensibiliser la population au dépistage du VIH/sida et retrouver au moins 95% des perdus de vue dans la communauté ; la même action devra être menée envers la population au sujet des violences basées sur le genre.

Au final, un accent particulier sera mis dans la recherche d’enfants qui n’ayant pas d’acte de naissance.

Pour autant, certaines actions essentielles ont connu un début d’exécution évident. C’est ainsi que l’on peut citer, la mise en œuvre effective des activités par les ASC sur le terrain, la tenue des réunions des task force communautaires, task force de district et les réunions de pré validation et validation des données communautaires, la supervision des ASC et la soumission des rapports d’activités.

HAUT